NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

©DR

Artistes régionaux
Finissage en musique

Étage 19

Exposition collective

Étage 19 - Nidau

Bienvenue à notre cinquième et dernière manifestation de l’année : l’exposition collective de Tiziana De Silvestro, Andrea Anastasia Wolf, Lorenzo le kou Meyr et Werner E. Nievergelt.


Qu’y a-t-il à voir et, si vous aimez, à acheter ? Une fois de plus, nous citons les artistes selon les informations qu’ils nous ont transmis à propos d’eux-mêmes et des œuvres exposées à Étage 19 :


Tiziana De Silvestro est la plus brève : elle présente ses travaux photographiques sous le titre «Matérialité et apparence» et écrit :«Je mettrai à disposition un court texte à ce sujet dans la galerie. Je ne veux pas en dire plus à l’avance». (tizianadesilvestro.ch)


Andrea Anastasia Wolf est un peu plus détaillée :«Au moyen de la peinture et du modelage, je comprends le monde qui m’entoure. L’objet de mon désir est l’être humain. J’observe et je tourne autour de lui avec attention. Dans mes œuvres tridimensionnelles, je réfléchis à son comportement dans ses relations avec les autres, les animaux et l’environnement. Dans mon œuvre picturale, je montre plutôt des ambiances et des instantanés, comme par exemple le drapé d’un tissu, la patine d’une surface ou une fossette de joue qui fait se recourber la peau délicate vers l’intérieur. Cette fascination pour le détail a toujours été présente». (andreaanastasiawolf.ch)


Lorenzo le kou Meyr cite un article d’Alice Henkes paru dans le Bieler Tagblatt et intitulé «Bühnenbilder für Gedanken» (décors de théâtre pour la pensée) :«Ce côté suggéré, flottant, s’attache aux œuvres de Lorenzo le kou Meyr. Ses peintures partent de paysages réels, mais les rendent abstraits et les transforment en scènes ambiguës qui pourraient provenir de rêves. Avec ses tableaux et ses objets d’apparence surréaliste, il crée ce qu’il appelle des scénographies, dit le kou Meyr: Je crée des décors pour des acteurs qui sont absents.» (lekou.ch)


Enfin, Werner E. Nievergelt intitule ses travaux «Ciel et terre» et écrit : «Werner a passé une grande partie de sa vie à l’étranger et a voyagé dans plus de 140 pays. Depuis sa retraite fin 2014, il vit à Bienne et continue de se consacrer à ses deux passions : les voyages et la photographie. Ces dernières années, outre la photographie de rue, il s’intéresse de plus en plus à la nature. La perception des reflets et les conditions de lumière particulières y occupent une place importante. Les photos présentées ont été prises pour la plupart en Inde.»


Bref, comme toujours, il y a beaucoup à voir, beaucoup de choses qui, nous l’espérons, plairont au plus grand nombre.


L’exposition, qui se tiendra du 29 septembre au 2 octobre, débutera par un vernissage le jeudi à partir de 18 heures – bien entendu en présence des exposants, qui se réjouissent de rencontrer toutes les personnes intéressées par leur travail.


Comme les précédentes expositions, elle sera accessible les vendredi et samedi de 18h à 21h et le dimanche dès 16h à 20h.


Dimanche, Amin Mokdad accompagnera une fois de plus le finissage en musique avec son «Safe Sax»


Et comme d’habitude: en plus de l’accueil du vernissage, boissons et petits snacks seront également proposés les trois jours suivants – contre une rémunération raisonnable.


Tous les participants ainsi que le comité directeur se réjouissent d’accueillir les nombreux visiteurs et visiteuses – donc à bientôt dans la maison et le jardin avec vous, vous et vous !



Détails Site Itinéraire

Étage 19

Knettnauweg 7 /Entrée vis-à-vis

2560 Nidau