NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

Musique

KartellCulturel

Max Lässer & das Überlandorchester

Kreuz Nidau - Nidau
Des ländler entraînants, des polkas trépidantes et beaucoup de place pour des excursions musicales : le guitariste suisse Max Lässer et le petit orchestre Überland roulent à nouveau "Überland" et se consacrent à la musique de l'espace alpin.

Avec l'Überlandorchester, un rêve est devenu réalité pour Lässer : "J'ai toujours voulu jouer avec des musiciens dans un groupe à long terme. Nous sommes désormais si bien rodés les uns aux autres que chacun sait exactement ce que l'autre veut. Nous pouvons jouer quatre à cinq heures en une soirée et varier notre programme à chaque concert. Cela crée un flow, comme cela arrive parfois avec des groupes anglais ou américains qui se produisent tous les soirs". Outre Max Lässer, la formation standard du Kleines Überlandorchester comprend Markus Flückiger, sans doute le joueur de schwyzerörgeli (accordéon diatonique) le plus influent et le plus innovant du moment, Patrick Sommer à la contrebasse.


Quiconque assiste à la prestation live de l'Überlandorchester la ressent, cette magie qui naît sur scène. Même une simple polka suffit à faire comprendre qu'il y a sur scène des hommes dont l'horizon musical est grand ouvert. Markus Flückiger tire de son accordéon des sonorités très inhabituelles. Ses propres compositions dégagent un mélange fascinant de mélancolie et de virtuosité. Où se trouve le berceau de la musique populaire suisse - en Europe de l'Est, en Finlande, en Argentine ou plutôt dans le Muotathal ? Et lorsque Max Lässer, avec ses guitares, ses mandolines et sa lap slide Weissenborn, y ajoute des ingrédients caribéens et sud-africains, on comprend qu'il ne s'agit pas seulement de retrouver des traces et d'élargir le langage musical de la musique populaire suisse. Il s'agit d'artistes qui créent leur propre musique alpine.


Max Lässer - guitares, lap steel, mandoline

Markus Flückiger - Örgeli schwytzois

Patrick Sommer - basse

Marcel Lüscher - clarinette

Kaspar Rast - batterie