NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

samedi 18 janvier 2020 – 21:00

Musique

Le Singe -Culture St-Gervais

Grill - Rams

Le Singe - Bienne

Double Concert


Ouverture des portes: 20h00
Concert: 21h00
Prix: 25.- / 20.-
Prélocation: www.petzi.ch
Genre: Rock


--


GRILL
Surnommés les vétérans du rock, les membres du groupe Grill ont à leur actif plus de 3 décennies de création musicale. Pete Snow, Mark King et Disi D façonnent la scène rock biennoise depuis la fin des années 1980 en tant que fondateurs et membres de groupes tels que The Faint, Motowns, Löter, Pull my Daisy, I Madman ou encore Mud Slick. Aujourd’hui encore, Straight Ahead reste leur devise. Le trio joue actuellement le set du double album «It’s Alive» des Ramones, enregistré le 31 décembre 1977 à Londres – pourtant, les 28 titres sonnent comme si vous les entendiez pour la première fois! Ne manquez sous aucun prétexte la venue de Grill, d’autant qu’il s’agit du premier concert public du groupe depuis la soirée du 40e anniversaire de Ratt Matt, membre d’Animal Boys, en 2006 au Kreuz à Nidau.

RAMS
Rams – le symbole du punk rock suisse par excellence. En 1977 déjà (année de naissance officielle du punk), Rams se produisait aux côtés du groupe zurichois Nasal Boys. Devenu plus tard leader et chanteur du groupe The Bucks, il s’est produit à l’international et dans toute la Suisse. Plusieurs de ses contributions, notamment pour Blondie, The Clash, Buzzcocks et bien d’autres encore ont permis à The Bucks d’arriver au succès escompté.

Derrière le nom Rams se cachent désormais également Pidi Leuenberger (batterie) et Boris Müller (guitare), qui contribuent à mettre le feu aux planches. Sans oublier la voix grave de Rams qui apporte la touche finale au groupe pour qu’il sonne comme il se doit: du vrai Rams. Rock ou punk? Pourvu qu’il y ait du son! Au programme: des titres de leur dernier album «Beaten Up Dogs Don’t Dance», des morceaux plus anciens ainsi que quelques classiques de The Bucks remasterisés. Des sonorités rudes, dans le bon sens du terme, et ce n’est pas près de changer.