NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

Stephan Bundi

DIE JAHRESZEITEN NACH PETER BICHSEL CRÉATION

Théâtre Orchestre Bienne Soleure (TOBS)

DIE JAHRESZEITEN NACH PETER BICHSEL CRÉATION

Théâtre municipal de Bienne - Bienne

Au centre de l’histoire, une maison délabrée, couleur tomate, dont quelqu’un aurait dit un jour qu’elle est inhabitable. Le narrateur y vit pourtant avec sa famille, ainsi que d’autres personnes, dont il observe les entrées et sorties tout aussi méticuleusement qu’il étudie les règles de la maison et s’émerveille devant les couches de peinture successives sur les murs. Du centre de l’histoire émerge le personnage principal, Kieninger, un Viennois. Lui aussi habite la maison et donne bien du fil à retordre au narrateur, car il refuse de se dévoiler. Ainsi, les deux histoires – celle de la maison et celle de Kieninger – s’imbriquent l’une dans l’autre et sont mises en scène par le narrateur. Nous sommes désespérément soumis à ses caprices et intégrons progressivement un système complexe. Aussi inhabitable qu’elle nous semblait, la maison couleur tomate devient notre demeure à tous, celle que nous habitons depuis longtemps. Dans «Die Jahreszeiten», Peter Bichsel (*1935) aborde le processus d’écriture lui-même. Maître de l’art du langage, il pose amoureusement son regard sur les choses banales ou trop facilement négligées. C’est à travers son recueil d’histoires «Eigentlich möchte Frau Blum den Milchmann kennenlernen», traduit en français sous le titre «Le Laitier», qu’il a connu la célébrité en 1964. Pour «Les Saisons», Peter Bichsel a reçu le prix du «Groupe 47» en 1965.

Avec le généreux soutien de
Elisabeth Bachtler-Stiftung