NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

samedi 18 septembre 2021 – 14:00

©DR

Artistes régionaux
Musique

Centre d’art Pasquart

Paysage sonore: I am not alone

Centre d’art Pasquart - Bienne

Voyage imaginaire dans les Balkans occidentaux Paysage sonore au Centre d‘art Pasquart à Bienne

Samedi, 18 septembre 2021 de 14h à 17h

Le paysage sonore «I am not alone» sera exécuté par sept musiciens professionnels spécialisés en musique contemporaine et en improvisation au Centre d‘art Pasquart à Bienne le 18 septembre 2021. Ils racontent des histoires qui témoignent des liens entre la Suisse et les Balkans occidentaux. Les visiteurs peuvent décider eux-mêmes du temps qu‘ils veulent consacrer à cette performance.

Le corps de «I am not alone» est l‘ancien tracé de la Via Egnatia, prolongement de la Via Appia qui reliait Rome à Constantinople. Jusqu‘à ce jour, différents mouvements migratoires, motivés par des raisons diverses, suivent cette route dans les deux directions. Les personnes, les objets, les traditions culturelles, les espoirs et les idées sont mobiles et continuent d‘écrire l‘histoire millénaire de la Via Egnatia. Il s‘agit d‘une intervention performative et vocale. Cette ancienne route est évoquée par le biais de fragments narratifs, d‘improvisations, de sons et de musique.

Le paysage sonore «I am not alone» sera interprété en direct dans 16 musées de Suisse jusqu‘à la fin de l’année 2021. En 2016, Sandra King-Savic (Université de Saint-Gall), chercheuse en migration, a mené un travail de recherche le long de la Via Egnatia et elle a conduit de nombreux entretiens avec les habitants de cette région. Le dramaturge Serge Honegger a transformé ce matériel en une performance qui est à la base du paysage sonore «I am not alone».

En plus à chaque représentation un/e auteur est invité/e pour jouer le rôle de chroniqueuse/chroniqueur et enregistrer les événements et les impressions. Ce matériel est ensuite retravaillé de manière improvisée par les musiciens lors de la représentation suivante. Ainsi, à chaque étape de son voyage, le «paysage sonore» enrichit l‘histoire de la Via Egnatiaet permet aux spectateurs de se faire une image de cette route migratoire sur laquelle les gens, les objets et les idées circulent depuis plus de 2000 ans.

Au Centre d‘art Pasquart à Bienne l’auteur Antoine Rubin jouera le rôle de chroniqueur. Antoine Rubin, né à Saint-Imier en 1990, vit et travaille à Bienne. Il a notamment écrit Le chant des containers (Editions du Noyau, Bienne, 2014), Wanderlust (Torticolis et Frère, 2016, La Chaux-de-Fonds) ou Mémoire d’une forêt (Torticolis et Frère, 2020) et contribue à diverses publications (La Cinquième saison, l‘Epître, Intervalles). Son travail d’écriture privilégie les méthodes ethnographiques alliées aux formes poétiques.

https://viaegnatia.ch

Détails Site Itinéraire

Centre d’art Pasquart

Seevorstadt 71

2502 Bienne

AG Culturel
Au même endroit
Cela pourrait aussi vous intéresser