NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

!!!

Conférence

Club 44

«Un féminisme décolonial» - Cet événement est annulé

Club 44 - La Chaux-de-Fonds
Annulé
***En raison de la pandémie de Covid-19, cet événement est annulé. Merci de votre compréhension.***

Dans le débat public, être décolonial est une infamie. Dans les universités,
dans les partis de gauche et d’extrême gauche, les syndicats ou les associations féministes, partout on traque une « pensée décoloniale » infiltrée et funeste pour le vivre-ensemble. Dans son livre Un féminisme décolonial, Françoise Vergès élucide l’objet du scandale. Le féminisme décolonial révèle les impensés de la bonne conscience blanche. Il se situe du point de vue des femmes racisées : celles qui, travailleuses domestiques, nettoient le monde. Il dénonce un capitalisme foncièrement racial et patriarcal. Sur la base de son livre, Françoise Vergès proposera un autre récit du féminisme et posera toutes les questions qui fâchent. Quelles alliances avec les femmes blanches ? Quelle solidarité avec les hommes racisés ? Quelles sont les premières vies menacées par le capitalisme racial ? Pourquoi les néofascismes s’attaquent-ils aux femmes racisées ? La
politologue Françoise Vergès veut nous inviter à renouer avec la puissance utopique du féminisme, c’est-à-dire avec un imaginaire à même de porter une transformation radicale de la société.

Dans le cadre de la SACR – Semaine d’actions contre le racisme.
Françoise Vergès
Réunionnaise, a d’abord exercé en France comme journaliste et éditrice dans le mouvement féministe. Elle s’installe ensuite aux États-Unis en 1983. Elle y obtient en 1995 un doctorat en Science politique à l’Université de Berkeley. Depuis, elle a enseigné à Sussex University et au Goldsmiths College en Angleterre. Membre du Comité pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage depuis 2004 (Loi « Taubira » de 2001), elle en a été présidente de 2009 à 2012. Françoise Vergès a été titulaire de la chaire Global South(s) de 2014 à 2018 au Collège d’études mondiales, FMSH.




Prix d’entrée : En raison de la pandémie de Covid-19, cet événement est annulé
Détails Site Itinéraire

Club 44

Rue de la Serre 64

2300 La Chaux-de-Fonds

20 ans 100 francs