NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

lundi 27 janvier 2020 – 18:30

Montage : illustration de la couverture du livre

Artistes régionaux
Lectures du lundi

Les Lundis des Mots

Nous avons des corps en présence de l’autrice Hélène Oscura

Salle de lecture de la Bibliothèque Publique Universitaire de Neuchâtel - Neuchâtel

Rencontre avec l’autrice et lecture d’extraits par la comédienne Aline Moser organisée par l’Association des Amis de la Bibliothèque Publique et Universitaire de Neuchâtel.

Un roman d’Hélène Oscura, éditions bleu poudre

Juin 2001. Un homme et une femme font connaissance dans un bar. Il enseigne la philosophie. Elle est danseuse. Une relation débute, passionnée, lancinante, obsessionnelle. Au-dehors, le monde s’affole. Les États-Unis sont victimes d’un attentat qui bouleverse et infiltre les consciences. Dans le couple, la tension monte d’un cran. Est-il question d’amour? C’est probable. Mais l’amour, parfois, emprunte des chemins singuliers.

Nous avons des corps est un texte imprégné de l’atmosphère de Neuchâtel. Les raisons en sont multiples. Née dans le Val-de-Ruz, son auteure, Hélène Oscura, a passé sa jeunesse entre Colombier et Neuchâtel. Elle y a suivi ses études et collaboré à de nombreux projets artistiques. Ensuite, elle s’est consacrée durant plusieurs années à une recherche universitaire portant sur une figure importante de la littérature du XVIIIe siècle qui avait élu domicile dans la région : Isabelle de Charrière.

Si l’action du livre se déroule pour l’essentiel à Neuchâtel, ce texte n’a cependant aucune vocation régionaliste. Les lieux dont il est question sont des lieux recréés par l’écriture, soit des espaces intériorisés plus que des endroits réels.

De même, si le souvenir de l’expérience universitaire de l’auteure est sensible dans ce texte, il s’efface bien vite devant les véritables enjeux du récit : la création artistique et surtout, l’amour. Nous avons des corps est avant tout l’histoire d’une passion amoureuse. Celle de Luc, maître-assistant en philosophie, et de Valentine, danseuse professionnelle. Au fil de leurs doutes, leurs failles et leurs contradictions, ces personnages sont une invitation à s’interroger des rapports toujours un peu tourmentés qu’entretiennent l’esprit et la chair.

Détails Site Itinéraire

Salle de lecture de la Bibliothèque Publique Universitaire de Neuchâtel

Place Numa-Droz 3

2000 Neuchâtel