NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

samedi 11 mai 2019 – 21:30

Kraut & psychedelia

SAS

Hyperculte + Abschaum

Sas - Delémont
Quand la lune ronde se lève sur les forêts sombres, une meute vêtue de feu embrasse la nuit. Elle illumine un sacre, peut être celui d'un double. Épris l'un de l'autre, ils dansent les pieds dans la brèche entre l'astre et la vermine. C'est un cycle achevé mais un tango sans fin. Entre chien et loup.... La description du dernier clip de ABASCHAUM, Moon Tango, tourné en plusieurs fois lors des soirs de pleine lune, colle parfaitement à l'univers de ce trio qui maitrise parfaitement la symbiose entre musique synthétique et rock psychédélique. Quelque part entre Neu !, Krafwerk et Pink Floyd période Dark Side sans oublier Alan Vegan pour le côté sombre de cette lune. "C’est bien la pire des folies d’être sage dans un monde de fous" scande Hyperculte sur son deuxième album Massif Occidental , véritable cri de liberté musicale, sauvage et joyeux (à paraître fin avril 2019 sur le label Bongo Joe Records). Le duo, formé de la fine fleur de la scène rock expérimentale genevoise - Simone Aubert (Massicot, Tout Bleu) à la batterie, guitare et chant et Vincent Bertholet (Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp) à la contrebasse et chant -, poursuit sa cavalcade folle dans un monde en proie au chaos, pour mieux nous entraîner dans sa transe mêlant disco, pop, kraut, punk et post rock. Rythmiques affûtées, inventivité de la composition, paroles poétiques et engagées, les huit titres de l’album, composés à partir d’improvisations musicales, de fragments de textes littéraires et de slogans politiques, témoignent du regard tranchant – et tranché- des deux musiciens sur notre époque. Les instruments et les voix - un chant féminin travaillé et une scansion masculine plus brute et parlée - bardés d’effets et distorsions en tout genre, dialoguent, se jouent et se répondent. Enregistré à Hambourg, dans le studio de Felix Kubin, To Rococo Rot, Faust, etc., qui confère à l’ensemble une touche electro-pop tranchante, ce nouvel album résonne comme un baroud d’honneur, un appel poétique à la résistance pour une « armée de rêveurs ». Entre idéalisme et pessimiste, joie et urgence, Hyperculte confirme la brèche de leurs débuts et affiche sa propre folie avec un Massif Occidental résolument invincible.
Au même endroit
Cela pourrait aussi vous intéresser