NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

 5 jan  > 24 fév 
©DR

Artistes régionaux
Exposition

André BRÉCHET & Guy LAMY

GALERIE DES ANNONCIADES - ST-URSANNE

ANDRÉ BRÉCHET (1921 - 1993)

Artiste peintre-sculpteur et artisan verrier Suisse, né à Delémont, dans le Canton du Jura.

Kunstgewebeschule de Bâle de 1942 à 1944 (peinture, sculpture et dessin). Il voyage beaucoup puis s’installe à Paris où il est élève d’André Lhote (1947-1948) et de Fernand Léger (1949).

Dès 1944, il fait de nombreuses expositions de sculpture et de peinture en Suisse et à l’étranger.

Il a réalisé de nombreux vitraux pour des églises, en Suisse, aux États-Unis et en France, et pour des particuliers.
Lauréat du prix André Susse (1961), premier prix de l'Ambassade suisse à Paris (1966).


GUY LAMY (1914 - 2000)

Né quelques mois après le début de la Première Guerre mondiale à Paris (14 décembre 1914).

La peinture figurative a ce mérite, par rapport à celle qu’on appelle abstraite, qu’elle ne permet pas à l’artiste de « tricher », d’escamoter les déficiences sous des vernis tape-à-l’oeil où, une fois ceux-ci grattés, une fois le superficiel et la part de poudre aux yeux dénoncés, ne subsistent que la facilité, tout ce que l’art abstrait, quand il n’est pas expression sincère ou simplement beauté formelle, a de léger, de banal et d’impersonnel. Guy Lamy, lui, et résolument figuratif, même s’il s’est essayé à l’art abstrait, par seul goût de la recherche d’ailleurs.

Peintre parisien - et jurassien aussi, par mariage et de coeur -, Guy Lamy est attiré par la campagne surtout, par les paysages, les villages, les vieilles façades. Un jour il installe son chevalet quelque part et il peint : il « accroche » un site, un paysage, il en saisit la beauté et les nuances, sur sa toile il en retient surtout l’« expression » :

Un visage est vivant, dit Guy Lamy, et le peintre en saisit un « instant », une attitude, une expression. Pour le paysage il en est de même, lui qui est en perpétuel changement au gré des saisons, de la lumière ambiante, du soleil... Il vit.

C’est de là que vient toute la force des oeuvres de Guy Lamy. Les ciels tourmentés, les gros nuages lents, cet arbre qui jaunit, devient or, une tache de soleil sur une vieille façade crasseuse, l’artiste les a retenus sur ses toiles, comme pour en conserver un « instant » seulement, avant qu’ils ne changent.

« Tout comme un visage le paysage a ses expressions »


Ouverture: samedi et dimanche de 13h à 17h

Détails Site Itinéraire

GALERIE DES ANNONCIADES

18, Rue du 23 Juin

2882 ST-URSANNE