NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

jeudi 9 mai 2019 – 19:30

Animation

Agenda Tramelan

Vieilles galeries et gares fantômes

CIP - Tramelan
Dans le cadre d’histoires de gare, la thématique développée lors de la rencontre photographique qui se déroule actuellement au CIP, une conférence sur les friches ferroviaires aura lieu le 9 mai prochain. En France notamment, de très nombreuses lignes ont été abandonnées, laissant un patrimoine bâti et des terrains en friche. Encore à l’abandon, ces friches ferroviaires sont réhabilitées en « coulée verte », espaces communautaires, pistes cyclables … Le tavannois Jean-Marc Waeger les parcourt à pied et photographie les traces du passé.

Jean-Marc Waeger est né de mère française et de père franco-suisse en 1964. Il vit le jour à Maidstone (GB), bourgade dans le Kent, disposant de 3 gares réparties sur 2 lignes différentes. Pour aller en ville, il fallait forcément passer par une gare ! A l’âge de 2 ans, toute la famille émigra en Suisse, plus précisément en Argovie où Jean-Marc suivit son parcours scolaire et 2 ans d’école administrative des transports. En 1985, il débuta sa carrière comme agent du mouvement aux CFF en gare de Wynigen. Par la suite, il eut l’occasion de travailler dans différentes régions de Suisse, comme à Hitzkirch en tant que chef de gare et à Nyon comme responsable de l’agence de voyage CFF avant de reprendre des activités dans la circulation des trains dans la vallée de Tavannes.

Sa passion pour les trains, et en particulier pour l’histoire des lignes de chemin de fer disparues, se développa grâce à des visites à la famille en France. En 1979, il découvrit la gare de Sarrancolin (Hautes Pyrénées), partiellement désaffectée à l’époque. Avec son autre passion, la randonnée pédestre, pourquoi ne pas explorer ces anciennes voies ferrées à pied ?

La conférence-diapositives se focalisera sur le patrimoine fantastique des chemins de fer français. Après une introduction expliquant sa démarche, le conférencier prendra comme exemple une ligne oubliée dans le Jura français, ainsi que sur la Petite Ceinture de Paris. Que sont devenues ces lignes oubliées depuis belle lurette ? Quelles sont les traces laissées ici et là dans le paysage ?
Au même endroit
Cela pourrait aussi vous intéresser