NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

 3 jui  >  4 sep 
Sheida Soleimani

Exposition Sheida Soleimani

Photoforum Pasquart

Negotiators

Photoforum Pasquart - Bienne

Sheida Soleimani, "Negotiators"

Le travail de Sheida Soleimani explore la jonction entre photographie, sculpture, représentation et film afin de souligner de manière critique les événements politiques au Moyen-Orient et dans le monde occidental.
Ses collages multimédias utilisent en grande partie des images de politiciens, de victimes de torture et de dictateurs provenant d’Internet. Par des jeux de construction organisés dans son studio, en documentant ces scènes avec une caméra, l’objectif est de souligner un point de vue féministe sur des enjeux historiques et socio-politiques de société.
Se référant à ces scènes comme des « tableaux théâtrales », Soleimani y intègre souvent personnes et animaux afin de jouer le rôle de personnalités politiques avant de photographier la scène comme une image tridimensionnelle. Sa technique peut être vue comme étant dans la tradition du mouvement Dada des années 1920, comme des artistes telle que Hanna Höch, en remettant en cause la diffusion de l’information et en soulignant le potentiel d’un remaniement critique.

-

Sheida Soleimani bedient sich der Fotografie, Skulptur, Performance und des Films, um politische Ereignisse im Nahen Osten und dem globalen Norden zu sezieren.
Für ihre Multimedia-Collagen verwendet sie vorgefundenes Bildmaterial aus dem Internet, insbesondere von Politikern, Folteropfern und Diktatoren, das sie zu dreidimensionalen Collagen in ihrem Studio weiterverarbeitet.
Soleimani bezeichnet die dabei entstehenden Szenen als „theatralische Tableaus“, in denen oftmals Bekannte und Tiere die Rollen der politischen ProtagonistInnen übernehmen. Die im Anschluss abfotografierten Collagen formulieren eine feministische Sichtweise auf historische und soziopolitische Fragestellungen der Gegenwart und hinterfragen die mediale Verbreitung von Information. Gleichzeitig stehen sie in Tradition mit Werken der Dada-Bewegung der 1920er Jahre, wie u.a. von der Künstlerin Hannah Höch, und weisen auf das Potenzial subversiver Neugestaltung hin.