NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

Stephan Bundi

DER EINGEBILDETE KRANKE MOLIÈRE

Théâtre Orchestre Bienne Soleure (TOBS)

DER EINGEBILDETE KRANKE MOLIÈRE

Théâtre municipal de Bienne - Bienne

Argan est malade. C’est du moins ce qu’il prétend. Conforté dans cette croyance par les médecins qui l’entourent de soins, le soumettent à un examen détaillé de ses fluides corporels et sont visiblement heureux de l’encourager sur ce chemin, notre malade imaginaire dépense des sommes considérables pour leurs examens absurdes. Mais la vraie victime, c’est Angélique, la fille d’Argan, que son père destine en mariage à un étudiant en médecine. Or, Angélique est amoureuse de Cléante. Quant à sa belle-mère, Béline, elle préférerait voir Angélique dans un couvent et Argan six pieds sous terre. Heureusement la servante Toinette a plus d’un tour dans son sac et élabore un plan pour sauver Angélique d’un mariage forcé, démasquer les mauvaises intentions de Béline et proposer une cure pour le moins originale à Argan. «Der eingebildete Kranke» («Le Malade imaginaire») est la dernière pièce du dramaturge français Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, considéré comme le père de la comédie française. A la création de la pièce 1673 à Paris, Molière interpréta le rôle titre. Ironie du sort, il fut victime d’un malaise cardiaque et s’éteignit peu après sa sortie de scène, encore vêtu de son costume.

Spectacle en allemand - Avec des surtitres en français à Bienne.

Avec le généreux soutien de
Elisabeth Bachtler-Stiftung

Au même endroit