NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

Visioconférence

Société jurassienne d’émulation

Discours médiatiques et représentations sociales. Figures de mères célibataires entre les années 1950 et les années 1970

Visioconférence - Porrentruy

Visioconférence de Chiara Boraschi, doctorante en histoire.

Phénomène complexe, la maternité célibataire se présente de surcroit comme un objet d’étude difficile à analyser vue l’opacité de certaines données archivistiques. Pourtant, depuis le XIXe siècle, les naissances hors mariages situent la problématique de la maternité célibataire parmi les préoccupations d’un certain nombre d’acteurs publics et privés (médecins, juristes, œuvres de redressement, assistance publique, etc.). Ceux-ci produisent des mesures qui visent à contrôler le phénomène.

Les mutations qui parcourent les sociétés occidentales dans le deuxième après-guerre invitent à réfléchir à l’impact de ces transformations sur la maternité célibataire et sa problématisation.

Nous allons aborder cette question par une voie particulière, celle des discours médiatiques circulant dans espace public. Un certain nombre d’émissions RTS, entre les années 1950 et 1980, abordent ce sujet et rendent compte de différentes figures de mères célibataires. Entre la fille mère des années 1950, la mère célibataire des années 1960 et la mère seule des années 1970, nous voyons ainsi apparaître des continuités et des discontinuités qui interrogent à la fois le statut de la femme, l’éducation des enfants et le rôle social de la maternité.

Pour rejoindre la visioconférence, suivez ce lien: https://zoom.us/j/92616395354?pwd=bWtCK0RBWUFhck5nWmFJOE90THMrZz09

La visioconférence est organisée par la section de Genève de la Société jurassienne d'émulation, avec l'appui du secrétariat général.