samedi 24 novembre 2018 – 20:00

Musique

Agenda Tramelan

Ensemble instrumental de La Neuveville

Eglise réformée - Tramelan
Le concert plongera les auditeurs dans les mystères de l’immensité, de l’infini et l’inachevé. Le voyage commencera par un poème symphonique composé par Alexandre Borodine en 1880 : Dans les steppes de l’Asie centrale décrit la croisée des cultures au cœur de cet immense territoire où se mêlent chants russes et mélodies orientales, au rythme régulier et discret des caravanes arpentant ces étendues infinies.

La harpiste Nadia Gigandet interprétera ensuite le Concerto pour harpe et orchestre en mi bémol majeur (1938) de Reinhold Glière. Évoquant toute la profondeur de l’âme slave, cettre œuvre somptueuse est inscrite dans la plus grande tradition romantique russe.

Enfin, la Symphonie « Inachevée » (1822) de Franz Schubert teintera le programme de son aura énigmatique. Présentée au public pour la première fois bien des années après le décès de son compositeur, le mystère persiste aujourd’hui encore autour de cette œuvre qui ne comporte que deux mouvements.

Dirigé par le chef d’orchestre Jérôme Faller, l’EIN se réjouit d’accompagner Nadia Gigandet dans ce programme invitant au voyage et à la rêverie. Musicienne chevronnée depuis sa plus tendre enfance, Nadia enseigne aujourd’hui la harpe ainsi que le piano. Régulièrement sollicitée en tant que soliste ou dans des ensembles, elle se produit dans des formations musicales classiques, celtiques, contemporaines ou encore pop-rock.