NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

©Gregory Batardon

Danse

Centre Culturel Régional Delémont

Kaori Ito : Robot, l’amour eternel

Forum St-Georges - Delémont

Tout public. Durée: 50 min

Dans son dernier solo, 'Robot, l’amour éternel', l’extraordinaire danseuse et chorégraphe japonaise Kaori Ito se glisse dans la peau d’un robot qui a tout à apprendre des comportements humains. A travers son journal intime qui retrace son quotidien effréné d’artiste en perpétuel mouvement, Kaori Ito s’interroge sur son rapport à la solitude, au vide à la naissance et à la mort.

En collaboration avec une plasticienne et un marionnettiste, Kaori Ito explore l’incarnation et la désincarnation de son corps parfaitement mobile, au son d’une voix robotique qui récite ses propres mots jetés sur ses carnets. « Pourquoi suis-je toujours jetée comme une poupée ? ». Danse frénétique, rituels calibrés ou mouvements parfaitement déliés, Kaori Ito offre un solo très personnel, en toute liberté.

La formidable plasticité de son corps, Kaori Ito la doit peut-être à ses parents, sculpteurs de formation. Depuis des années, elle danse pour les plus grands chorégraphes : Philippe Decouflé, Angelin Preljocaj, Sidi Larbi Cherkaoui ou encore James Thierrée. Avec Robot, l'amour éternel, elle développe son propre travail chorégraphique, centré sur la monstruosité et les rapports entre l'intime au monde extérieur.

'Robot, amour éternel' est le troisième spectacle intimiste de Kaori Ito. Avant il y a eu 'Je danse parce que je me méfie des mots', formidable duo entre elle et son père, le plasticien Hiroshi Ito. Puis 'Embrase-moi', performance sur l'amour et le couple avec son compagnon acrobate Théo Touvet.

Avec Kaori Ito. Texte, mise en scène et chorégraphie Kaori Ito

Production Association Himé. Collaboration à la chorégraphie: Chiharu Mamiya et Gabriel Wong. Collaboration dramaturgie: Julien Mages et Jean-Yves Ruff. Manipulation et régie plateau: Yann Ledebt. Son: Joan Cambon. Scénographie: Pierre Dequivre, Delphine Houdas et Cyril Turpin. Regard extérieur et roboticien: Zaven Paré.

Dans le cadre de la saison Evidanse 2018-2019


Au même endroit
Cela pourrait aussi vous intéresser